Vincent Chapdelaine ou la passion de la créativité entrepreneuriale.

  • ..childrenPubliée par Véronique Major, le 21 juin 2018 à 16h28
  • ..childrenTout le Québec

Par: Véronique Major

Photographe: Renaud Vinet-Houle

Vincent Chapdelaine crée la rencontre. Cette rencontre, quelquefois improbable, nous amène immanquablement à nous questionner sur l’essentiel de sa raison d’être, car celle-ci est toujours basée de surcroît sur des valeurs de partage et de collaboration.  

Ce jeune entrepreneur se définit à la base comme un généraliste. Lorsqu’on jette un œil à son parcours professionnel plutôt atypique (études en physique et en sciences de l’information, professeur en architecture de l’information et expérience utilisateur… créateur, idéateur et libre penseur passionné d’innovation sociale, entrepreneur coopératif et plus encore), ce leader de projets inspire par son inébranlable assurance et large étendue de connaissances.    

Et pour cause! 

La route vers l’entrepreneuriat

C’est à la maîtrise que Vincent se lance dans le monde de l’entrepreneuriat (un peu malgré lui) avec son projet de calendrier événementiel numérique Mur mitoyen, initiative qu’il met en place avec un groupe d’amis universitaires. Il souhaite, de à prime à bord, mettre ses valeurs au profit de la mission de son projet. 

L’outil numérique répond rapidement à un besoin collectif au sein des institutions universitaires et municipales qui décident peu à peu de l’acquérir. À partir de ce moment, Espaces temps voit le jour, coloré par des valeurs sociales qui entourent à la base le petit groupe d’étudiants protagonistes. 

C’est aussi à cette période (2010) que l’entrepreneuriat social tend à prendre de plus en plus de place et deviendra, par la force des choses, la ligne directrice des instigations d’affaires de Vincent Chapdelaine. 

Du journalisme à l’entrepreneuriat collectif 

Vincent ne vient pourtant pas d’une famille d’entrepreneur à proprement parler. C’est sa situation familiale et son filet social qui lui permettent d’aller explorer différentes avenues d’affaires. Il se lance sans trop de risque, et ce, tôt dans la vingtaine. 

Chose certaine, le savoir reste le filon entre les différentes entreprises de Vincent. Sa passion pour le journalisme y est certainement pour quelque chose.  

C’est en m’impliquant dans le journal étudiant au cégep que j’ai découvert la « force du groupe » à savoir, à quel point un groupe peut créer sur la base de valeurs. Mon réflexe d’initier des projets collectifs, de créer des organisations pérennes et innovantes, vient de là !
- Vincent Chapdelaine  

undefined

La coopération au service de l’innovation 

Le milieu coopératif et de l’économie sociale ont beaucoup de visages. Vincent tient à spécifier que ses projets, dont Espaces temps, ne font pas l’apologie de l’innovation à tout prix. Selon lui, innovation et amélioration sont deux tangentes entrepreneuriales distinctes.  

Petit sourire en coin, il confirme par contre qu’il y a encore beaucoup de place pour le développement des approches innovantes… particulièrement en coopération.  

Beaucoup d’entreprises et d’entrepreneurs ne se tournent pas naturellement vers un modèle collectif, simplement parce que les avantages étendus de ce modèle sont méconnus. La démystification de l’économie sociale reste un de mes grands jalons professionnels : il y a encore beaucoup de travail d’éducation à faire à ce niveau. Un projet d’entreprise se doit d’explorer toutes les formes d’entrepreneuriats existantes avant d’arrêter son choix sur sa forme légale. Il ne faut rien prendre pour acquis car ce choix représente le moteur de l’organisation.
- Vincent Chapdelaine

Justement, envisager le modèle coop ou OBNL semble un must pour Vincent afin d’être un entrepreneur de son temps. Il tient à spécifier que toutefois, il faut prendre le temps d’aller vers l’autre qui a fait différent de nous pour confronter ses propres convictions.  

Le terrain de jeux 

Parce qu’évidemment, les inspirations et projets sont sans fin pour ce créatif de l’économie sociale collaborative, il va de soi qu’un grand terrain de jeu s’impose afin de catalyser tout cet écosystème complexe! 

En 2016 Temps Libre voit le jour. Cet espace public gratuit, monté de toutes pièces par Vincent et ses acolytes, se veut un lieu neutre (tiers lieu), non-commercial, de partage du savoir et d’échanges mis à la disposition de la communauté du Mile End et ses environs. L’espace de coworking juxtaposé à la grande place publique (c.-à.-d. son laboratoire), permet aux petites entreprises d’innovation sociale, urbaine et culturelle de se retrouver autour d’intérêt et projets communs.  

C’est le terrain de jeux parfait pour alimenter et créer des initiatives innovantes pour nos communautés : 

Temps Libre est le lieu de travail de 80 personnes, petites entreprises et travailleurs autonomes des secteurs de la culture, de l’innovation, de l’urbanisme, de la recherche, etc., rassemblées sous un même toit; des dizaines de projets en ébullition en plus d’une garderie, un dépanneur, une cuisine collective, de l’animation et des activités à profusion. Le summum du 3e lieu!

Et maintenant… 

Avec Espaces temps, Vincent et son équipe se concentrent depuis quelques années sur l’accompagnement et le conseil. Leurs principaux objectifs d'affaires restent d'aider toutes sortes d’organisations à planifier, structurer et financer leurs projets d’innovation et diverses initiatives collectives partout au Québec. 

L'équipe travaille également, avec de nombreux partenaires, sur une nouvelle idée où l’innovation et la ville seront au rendez-vous. Impossible d’en savoir plus, tant au niveau de l’impact du dit projet que des collaborateurs mobilisés autour de ce dernier : 

- Je ne peux pas vous en dire davantage; je peux simplement dire que ça sera gros!  

… Vincent, on t’a à l’œil! 

***

Pour suivre et découvrir les différentes activités des communautés de Vincent Chapdelaine, consultez le site Web d’Espaces temps ou la page Facebook de Temps Libre : 

http://espacestemps.ca 

https://www.facebook.com/pg/tempslibremileend/events/